Ta rentrée universitaire 2021/2022 à l’Université Paul Valéry

La rentrée universitaire de l’Université Paul Valéry Montpellier 3 aura lieu le 08 septembre. Pour partager les informations et astuces sur cette rentrée, on a créé un espace d’échanges spécifique. Venez poser vos questions et ne ratez rien de la rentrée : https://www.facebook.com/events/539379087095028

LES DATES A RETENIR :
———————–
-> Mercredi 1er septembre – Mardi 7 septembre : Semaine de pré-rentrée
Réunions de présentations des Licences, des options (langues, sport…), des services du campus (bibliothèques …)
———————–
-> Lundi 06 septembre à 18h, amphithéâtre 2 – Réunion d’accueil des nouveaux étudiants.
L’endroit ou vous pourrez poser toutes vos questions sur les inscriptions, les cours, les aides sociales, les examens, les mesures sanitaires …etc

———————–
-> Mercredi 08 septembre – Rentrée universitaire 2021/2022
Les cours commencent 🙂
———————–
-> Vendredi 10 septembre à 17h, amphithéâtre 2 : Réunion des étudiants sans affectation en Master
Tu n’a toujours pas d’affectation en Master ? Viens en parler afin de bénéficier d’un accompagnement juridique et participer à la mobilisation collective.

*********************
LIENS UTILES :

Enregistrement audio des cours à l’université Paul Valéry : la proposition du SCUM votée à l’unanimité

 Ce mardi 06 juillet se tenait le Conseil des Études et de la Vie Universitaire (CÉVU) de l’Université Paul Valéry Montpellier 3. Les élus étudiants du Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier ont fait voter à l’unanimité une procédure facilitant et encourageant l’enregistrement audio des cours.

La possibilité d’enregistrer les enseignements en audio existait déjà à l’Université Paul Valéry mais souffrait d’un déficit d’information et de sensibilisation auprès des équipes pédagogiques. L’enregistrement en audio des cours permet de fournir un support supplémentaire de révision aux étudiants, en complément et en enrichissement du cours en présentiel. Il permet aussi de ne plus faire de l’assiduité obligatoire en présentiel l’alpha et l’oméga de l’apprentissage. De plus, au vu de l’incertitude entourant l’évolution de la pandémie de COVID-19, ce dispositif permet d’anticiper d’éventuelles mesures sanitaires restrictives concernant l’accès aux enseignements en présentiel, et ainsi d’éviter une transition trop brutale pour les étudiants et enseignants.

La mesure soumise au vote par les élus du SCUM correspond au premier point du volet « Scolarité » de notre programme participatif lors des élections étudiantes d’octobre 2020 concernant l’enregistrement et la mise en ligne des cours. Notre proposition fait aussi suite aux échanges lors de la commission préparatoire consultative du 02 juillet concernant la possibilité donnée aux enseignants volontaires d’enregistrer leurs cours, et a reçu un appui massif des étudiantes et étudiants dans un sondage en ligne publié le 02 juillet sur le groupe facebook de l’université (61 % des votes). Cette consultation, menée par un des élus du SCUM, a aussi démontré que sur les 606 étudiantes et étudiants qui ont répondu en 4 jours, plus de 85 % rejettent des modalités d’enseignement en 100 % présentiel, et privilégient une complémentarité entre les modalités présentiel et distanciel.

La mesure du SCUM votée à l’unanimité lors du CEVU du 06 juillet 2021 :

«  Envoi d’un e-mail d’information aux enseignants, par les UFR et instituts, rappelant la possibilité, afin d’offrir à leurs étudiants un support de travail et de révision supplémentaire, de procéder à un enregistrement audio de leurs cours. L’université peut prêter le matériel adéquat. Pour cela, deux possibilités sont offertes aux enseignants qui se portent volontaires :

1 – l’enregistrement du cours par l’enseignant lui-même.

Dans ce cas, l’enseignant doit faire remonter à l’UFR sa préférence pour cette modalité. Ensuite, il se chargera lui-même de procéder à l’enregistrement de son cours et à sa diffusion sur Moodle, suivant les modalités détaillées dans le guide réalisé par l’Atelier.

2 – l’enregistrement du cours par un étudiant référent.

Dans ce cas, l’enseignant doit faire remonter à l’UFR sa préférence pour cette modalité. Dans un second temps, les UFR envoient un mail aux étudiants concernés par le cours, sous forme d’appel à candidature pour la désignation d’un étudiant référent chargé d’enregistrer l’audio du cours. Cet étudiant se verra prêter par l’université un enregistreur et transmettra les fichiers à l’enseignant . »

L’adoption de cette mesure, qui fait suite à l’adoption d’autres mesures pédagogiques ces derniers mois proposées par le SCUM, permet d’adapter davantage l’université aux étudiantes et étudiants, notamment les plus précaires et les plus fragiles pédagogiquement.

Cependant, le chemin est encore long, et nous rappelons que si nos élus arrivent à se faire entendre dans les instances et a obtenir des avancées concrètes pour les étudiantes et étudiants, c’est uniquement parce que nous avons déjà mis en place un rapport de forces au sein de l’université grâce à plusieurs mobilisations, comme l’occupation de la présidence le 1er avril dernier.

C’est ce rapport de forces qui est à amplifier, que ce soit à l’université comme ailleurs, afin d’améliorer nos conditions d’études et nos conditions de vies.

Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier – SCUM
http://www.combatuniversitaire.wordpress.com – syndicat.scum@live.fr

Agissons pour le passage en M2 MEEF pour toutes et tous !

Bonjour à tous les étudiants de master 1 MEEF !

On espère que les concours se sont bien passés, et vous encourage pour la suite ! Bien sûr les vacances arrivent, mais nous avons reçu des témoignages de plusieurs étudiants inquiets de ne pas valider leur Master 1, et donc d’être obligés de redoubler et interdits de passer leur concours l’année prochaine.

Nous avions fait un sondage au mois d’avril pour savoir combien de vous étiez inquiets de ne pas valider ; puis on avait déposé une motion à la CFVU (commissions de la formation et de la vie universitaire) de mai de l’Université de Montpellier pour obtenir le passage inconditionnel pour vous tous, en raison de la réforme du concours et de la crise sanitaire. L’administration avait refusé de faire voter notre motion (ce qui est complètement anti-démocratique), mais s’était au moins engagée à une certaine « bienveillance » de la part des seconds jurys. On va donc continuer et insister pour que le maximum d’entre vous obtiennent leur année ! On avait déjà fait de même l’année dernière pour les Master 1 premier degré de la Faculté d’Education, en partenariat avec le BDE la Meef’, et les jurys avaient validé des dizaines de passage en Master 2 !

Alors la procédure est simple :

  • Nous on s’occupe d’envoyer un mail syndical et collectif (voir ci-dessous), pour expliquer la dimension collective du problème, et d’utiliser la légitimité des élus étudiants et du syndicat SCUM et du BDE la Meef’ !
  • De ton côté, tu rédiges une lettre de demande de recours gracieux au second jury, et tu l’envoies au « Responsable du Master », au « Service Scolarité », à un enseignant en qui tu as confiance, et au « Responsable de l’UFR). Mets tout le monde en copie du même mail, les démarches ne seront que plus rapides ! (Ils te renverront peut-être vers une autre adresse mail, mais continue de mettre tout le monde en copie !) Le modèle de la lettre de recours est en pièce jointe de ce post. Bien sûr tu peux la rédiger comme tu veux, et modifier tous les éléments que tu veux ! Une seule chose est importante à retenir :

Explique :

POURQUOI tu n’as pas réussi à valider ton année

POURQUOI tu ne veux pas redoubler et quelles seront les conséquences sur ta vie et ta scolarité

A QUEL POINT tu es motivé pour l’année prochaine

On espère que les jurys sauront être compréhensifs et liront attentivement la situation individuelle de chacun de vous ; mais la dimension collective de cette procédure devrait faciliter l’acceptation du passage en M2 ! On répond à toutes les questions si besoin, n’hésitez pas !

Faites circulez les mails des responsables de master de vos filières en commentaire, afin de faciliter le recours pour les camarades !

Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier – SCUM http://www.combatuniversitaire.wordpress.com/ – syndicat.scum@live.fr

Davantage de pouvoir pour les étudiants ? A l’Université Paul Valéry, le SCUM fait voter une nouvelle méthode de gouvernance.

 Lors du Conseil d’Administration de l’Université Paul Valéry qui s’est tenu mardi 15 juin, une nouvelle proposition du Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier (SCUM) a été adoptée. Il s’agit de la création d’une commission consultative des étudiants. Il s’agissait du premier point du volet « gouvernance et démocratie » de notre programme participatif lors des élections étudiantes d’octobre 2020. En effet, ayant constaté que les étudiantes et étudiants sont souvent tenus à distance vis à vis des décisions qui les concernent directement au sein des instances, nous avons élaboré une nouvelle méthode de gouvernance afin d’associer les étudiants au travail préparatoire en amont des instances.

C’est le sens de la création de cette commission, qui permettra non seulement aux élus étudiants, mais aussi à n’importe quel étudiant les ayant sollicités, de participer à l’élaboration de propositions concrètes auprès de la direction de l’université. Ce groupe de travail en amont des conseils, dont le SCUM a rédigé les statuts, permet de réinsérer de la collégialité et de la co-construction. Il s’agit ici de déconnecter le moment où l’on vote et débat (les conseils centraux : CEVU, CA…) du moment où on élabore les solutions et propositions techniques (cette nouvelle commission).

Alors que l’université fonctionne souvent en vase clos, nous nous félicitons d’avoir réussi, par la création de cette commission, à donner un poids accru aux étudiantes et étudiants sur les décisions prises dans les différentes instances. Cette avancée se fait en complément du rapport de forces issu des mobilisations étudiantes, qui reste plus nécessaire que jamais. En effet, si cette commission donne davantage de prise aux étudiants dans la vie institutionnelle de l’université, son caractère consultatif peut en limiter l’impact réel.

Les étudiantes et étudiants souhaitant participer à cette commission consultative des étudiants peuvent le faire en contactant directement le SCUM (syndicat.scum@live.fr).

Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier – SCUM
http://www.combatuniversitaire.wordpress.com – syndicat.scum@live.fr

Réforme des études de santé : Non au sacrifice de la promo PASS-LAS 2020-2021 !

Cette année voit la mise en application de la réforme des études de santé, qui se traduit par la suppression de la PACES (Première année commune aux études de santé) et son remplacement par le Parcours Accès Santé Spécifique (PASS) et la Licence Accès Santé (LAS). La mise en place de cette réforme cette année, sans transition correctement gérée, va accroître la sélection pour les étudiantes et étudiants en santé. En effet, désormais le nombre de places en deuxième année est directement fixé au niveau local par l’université et l’ARS (Agence Régionale de Santé) et il s’avère qu’il ne prend pas en compte les redoublants PACES, qui s’ajoutent aux nouveaux étudiants en PASS et LAS. Ainsi, il y aura davantage d’étudiants candidats à la deuxième année, pour un nombre de places encore plus limité.

Le 1er mars dernier, l’alerte avait déjà été sonnée sur cette situation lors d’une mobilisation des étudiants en PASS-LAS et de leurs parents, à laquelle nous prenions part. Ce mouvement s’était mué en envahissement de la Faculté de Médecine et avait obtenu qu’une délégation soit reçue par le doyen. Mais ce dernier s’est contenté de jouer l’autruche en répondant que tout se passerait bien.

Nous nous joignons aux étudiantes et étudiants de PASS-LAS et appelons à un rassemblement ce samedi 5 juin sur la place de la Comédie à Montpellier.

collectif PASS-LAS Montpellier-Nîmes, Association montpelliéraine des étudiants en santé, Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier – SCUM