Archives pour la catégorie Cités Universitaires

L’action et les initiatives du SCUM dans les cités U de Montpellier

Dans nos Cités Universitaires, mobilisons-nous pour nos conditions de vie !

Du 13 au 20 novembre se déroulent, en ligne, les élections pour les conseils de résidences des Cités Universitaires montpelliéraines. Le conseil de résidence est une instance de concertation présente dans chacune des résidences universitaires, ou siègent des représentants élus parmi les résidents étudiants et des membres de l’administration du CROUS. Cette instance prend des décisions relatives à la vie de la résidence et participe à l’animation et la vie collective de la Cité U.

Salubrité douteuse, rareté des animations culturelles, tri des déchets, démarches administratives complexes, pénuries d’eau chaude, contrôles inopinés, espaces collectifs inadaptés … La vie dans les cités universitaires n’est pas toujours un long fleuve tranquille !

Afin de défendre efficacement des conditions de vie décentes pour chacun, des étudiantes et étudiants combatifs ont décidé de se présenter au sein des conseils de résidence des cités U Vert-Bois et Voie Domitienne.

Ainsi, nous appelons les résidents de la cité U Voie Domitienne à voter massivement pour la liste « La Voie do’jourd’hui » et les résidents de la cité U Vert-bois pour la liste « Les Résidents de Vert-Bois ».

Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier – SCUM

syndicat.scum@live – http://www.combatuniversitaire.wordpress.com

Publicités

Administration défaillante : le CROUS paye ses erreurs

un anonyme nous a rapporté que des chambres demeuraient inoccupées dans la Cité U Voie Domitienne.

Si la question des APL et de la Loi Travail est régulièrement mise en avant, une autre reste trop omise par les médias, celle des étudiants sans domicile fixe !

Venu voir le SCUM par dépit, un jeune étudiant de 23 ans a cherché dans la Maison des étudiants une association qui pouvait l’aider à régler son problème de logement.
Laissé dans la rue avec un rendez-vous tardif chez l’assistante sociale, le jeune homme à vécu des jours très durs. Le problème initial vient de son CROUS, celui de Lyon.
Ce dernier, dont l’administration est souvent déplorée sur internet, a donné à cet étudiant un délai d’un mois pour un simple transfert de dossier. Nous tenons a vous préciser que le rédacteur de ce communiqué a bénéficié d’un transfert de dossier (Poitiers pour Montpellier) en moins de 48 heures.

Une escroquerie administrative immédiatement dénoncée par le SCUM, qui après avoir prospecté un logement ponctuel pour éviter une nouvelle nuit dans le froid montpelliérain, a écrit une lettre de recours qui était de base destinée au directeur du Crous de Montpellier.

Le premier objectif (le sortir de la rue pendant quelques jours) était atteint, le second fut atteint quelques jours plus tard. Quand enfin il eut la chance de rencontrer l’assistante sociale, cette dernière constatant l’appui du Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier, surmonta la difficulté du transfert de dossier et le transmit en une poignée de secondes.

Aujourd’hui hébergé par le CROUS dans un hôtel, il recevra probablement un logement. Une véritable réussite et un véritable bonheur pour les  membres du syndicat et cet étudiant qui étaient prêts à aller jusqu’au Tribunal Administratif.

Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier – SCUM