Archives pour la catégorie Inscriptions

Informations sur les inscriptions universitaires.

« Exonération des étudiants extra-communautaires : le SCUM salue la décision de l’Université Paul Valéry »

Retrouvez aujourd’hui l’intervention du Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier (SCUM) dans le média Métropolitain​, concernant la décision du Conseil d’Administration du 05 mai de l’Université Paul Valéry Montpellier 3 de reconduire l’exonération des frais d’inscription différenciés pour les nouveaux étudiants étrangers extra-communautaires. En effet, depuis l’année dernière le plan gouvernemental « Bienvenue en France » impose à ces étudiants des frais d’inscription s’élevant a 2770€ l’année de Licence et 3770 € l’année de Master. A la suite d’une forte mobilisation aux côtés d’autres associations, les deux universités montpelliéraines avaient décidé d’exonérer ces frais d’inscription.


Montpellier / Étudiants extra-communautaires : le SCUM salue la décision de l’Université Paul Valéry

Lire la suite « Exonération des étudiants extra-communautaires : le SCUM salue la décision de l’Université Paul Valéry »

Faites-vous rembourser vos frais d’inscription ! dépôt collectif des dossiers

Tu es étudiant non-boursier à l’Université Paul Valéry ou à l’Université de Montpellier et dans une situation précaire ?

Comme les années précédentes, nous aidons les étudiants non-boursiers à constituer des dossiers de demandes de remboursement de frais d’inscription auprès de la commission d’exonération des frais d’inscription, qui a été réformée grâce à l’action des élus SCUM et indépendants sur l’université Paul Valéry.

A l’Université Paul-Valéry – Montpellier 3, le Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier (SCUM) organise un dépôt collectif des dossiers de demande de remboursement des frais d’inscription, afin d’optimiser les chances de succès, et aussi de montrer à la direction de l’université que la précarité est un problème collectif, et non individuel.

Retrouvez toutes les dates de dépôt collectif des dossiers  ici :

  • jeudi 03 octobre, 10h-17h, forum des associations de l’Université Paul Valéry (pelouse de la maison des étudiants)
  • mercredi 23 octobre, 10h30-14h30, sur le parvis des amphis 1,2,3 de l’Université Paul Valéry
  • mardi 19 novembre, 14h30-17h : devant la BU (Bibliothèque Universitaire) de l’université Paul Valéry
  • mercredi 20 novembre, 11h30-14h : devant la BU (Bibliothèque Universitaire) de l’université Paul Valéry
  • mardi 26 novembre, 17h-19h : devant le bâtiment D de l’université Paul Valéry
  • mercredi 27 novembre, 19h30-20h30 : local CGT de l’Université Paul Valéry (parvis des amphithéâtres 1,2,3)

La date limite c’est vendredi 29 novembre.

A l’Université de Montpellier (UM) comme à l’Université Paul Valéry, nous mettons en place des permanences d’aide à la constitution des dossiers de remboursement des frais d’inscription.

Retrouves nous sur l’évènement facebook : https://www.facebook.com/events/2443136545761885/

Nous contacter : syndicat.scum@live.fr

Pour les boursiers qui ont payé des frais d’inscription, le remboursement se fait de façon automatique en remplissant ce papier : https://combatuniversitaire.files.wordpress.com/2018/10/demande_de_remboursement_boursier.pdf
On vous invite à (re)voir le reportage de France 3 Languedoc-Roussillon sur le dépôt collectif du mardi 3 octobre 2017 :

Ta rentrée sur le campus

Nouveau sur le campus ? Un peu perdu ? Besoin d’infos ?

Du 15 septembre au 3 octobre, le SCUM, syndicat des étudiants de Montpellier, t’accueille sur les deux universités Montpelliéraines afin que ta rentrée se passe au mieux.

Différentes activités pour la rentrée :

 
DIMANCHE 15 SEPTEMBRE : ANTIGONE DES ASSOCIATIONS
Le Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier (SCUM), tient un stand d’aide aux étudiants à l’Antigone des associations, de 9h30 à 18h, place du Nombre d’Or, (tram Antigone / Léon Blum, ligne 1)
 
————–
MERCREDI 18 SEPTEMBRE A 18H30, REUNION CONVIVIALE ET SYNDICALE
Viens discuter de la vie du campus et de la défense des droits étudiants. à 18h30 au bar « Le Bouchon Catalan » 4 boulevard Louis Blanc (tram Louis Blanc, direction Corum, lignes 1 et 4)
 
————–
JEUDI 19 SEPTEMBRE : JOURNEE D’ACCUEIL DES NOUVEAUX ETUDIANTS DE L’UM
Le Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier (SCUM), tient un stand d’aide aux étudiants à la journée d’accueil des étudiants de l’Université de Montpellier, dans le jardin des Plantes (tram Albert 1er, lignes 1 et 4)
 
————–
JEUDI 3 OCTOBRE DE 10H A 16H : FORUM DES ASSOCIATIONS DE L’UNIVERSITE PAUL VALERY
Le Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier (SCUM), tient un stand d’aide aux étudiants et de constitution des dossiers de remboursement de frais d’inscription, sur la pelouse devant la Maison des Etudiants de l’Université Paul Valéry Montpellier 3.
 
————–
JEUDI 17 OCTOBRE 23H30 : SOIREE ETUDIANTE #AUTOTUNEGANG AVEC LEO ROI
Showcase exclusif du rappeur engagé « Leo Roi ». Toute la soirée, shooters à 1€. Boite de nuit Le Cargo, 5 rue du Grand St Jean (trams St Denis ou Observatoire, lignes 3 ou 4). Participation aux frais pour l’artiste : 6€. Soirée before au Bar le Tord Boyaux (à côté du Cargo, 21h-23h30). (Plus d’infos et réservation des places ici : https://www.weezevent.com/schowcase-leo-roi-featshooters-a-1-au-cargo)

 

Retrouve l’agenda de ta rentrée en t’inscrivant sur l’évènement facebook : https://www.facebook.com/events/438379266777369/

Infos pratiques :

  • Inscription Pédagogique (IP) :
    c’est pour s’inscrire aux examens. L’inscription pédagogique se fait sur l’ENT en septembre.
  • Environnement Numérique de Travail (ENT) : c’est l’espace web de chaque étudiant, avec une boite e-mail, les notes, les certificats de scolarité, et l’inscription aux groupes de TD.
  • TD et CM : Travaux Dirigés sont les cours en petits effectifs. Ils sont notés en contrôle continu donc il faut faire attention à ne pas trop en rater. Les Cours Magistraux sont en amphithéâtres, ils sont notés en fin de semestre lors des « examens gros effectifs ».
  • Sélection : De nombreux étudiants se retrouvent cette année « sans fac », victimes du tri opéré par «ParcourSup» et de la sélection élitiste pratiquée par les directions des deux facs. Si tu as été refusé pour une licence ou un master, prends rapidement contact avec nous afin de faire un recours.
  • Exonération / remboursement des frais d’inscription pour les étudiants précaires :
    A Paul Valéry, le SCUM a obtenu la formalisation d’une commission d’exonération des frais d’inscription, composées de personnels et de représentants étudiants. Nous organisons un dépôt collectif des dossiers. Il existe le même dispositif à l’UM. Toutes les infos seront mises en ligne sur notre site web.

Besoin de conseils, d’aide pour un recours en cas de refus, ou de plus d’informations ? Envie de t’engager pour défendre tes droits et animer le campus (projections, débats, soirées, convivialité) ?
syndicat.scum@live.fr – http://www.facebook.com/CombatUniversitaireMontpellier/  www.combatuniversitaire.wordpress.com – Insta : combatuniversitaire – Twitter : @scum34

Brève du journal Midi Libre du 13 septembre 2019 relayant la distribution de notre guide d’aide aux étudiants :

Informations de rentrée à l’Université Paul Valéry

La rentrée universitaire approche à grand pas.
A l’université Paul-Valéry – Montpellier 3, la rentrée  en cours  aura lieue le lundi 16 septembre (L1, L2, L3, M1).
Quel que soit ton cursus, ne restes pas seul et rejoins le groupe facebook des étudiants de l’université « Université Paul Valéry Montpellier » : https://www.facebook.com/groups/2315048409/
Un peu perdu sur le campus ? Un problème d’inscription ? D’emploi du temps ? Un refus sur ParcourSup ? Un refus en Master ?
Si tu as des questions, ou besoin d’un accompagnement, ton syndicat universitaire local et combatif, le SCUM, t’accompagne pour cette rentrée.
Tu peux nous contacter par e-mail (syndicat.scum@live.fr) ou sur notre page facebook (http://facebook.com/CombatUniversitaireMontpellier/)
Retrouves aussi ici le guide des aides socailes édité par le syndicat : https://combatuniversitaire.wordpress.com/2014/05/16/le-point-sur-les-differentes-aides-sociales/

Candidat à un Master à l’Université Paul Valéry ? Le SCUM lance un grand questionnaire.

Afin de mettre en lumière les difficultés rencontrées par les étudiants de l’université Paul Valéry – Montpellier 3 qui souhaitent poursuivre leurs études en Master, le Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier (SCUM), publie un grand questionnaire concernant les refus d’inscription en Master, et plus largement les différentes pratiques de sélection, explicites comme implicites.

Remplissez le questionnaire et partagez-le : https://forms.gle/hHBu8bYhW1dFkmTs6

Ce questionnaire est anonyme. Si tu as des questions ou des précisions à nous apporter, tu peux nous contacter ici : syndicat.scum@live.fr

L’arrêté relatif à la hausse des frais d’inscription est publié.

Vendredi 19 avril, le gouvernement à fêté le week-end de Pacques d’une façon bien particulière. Ici, pas d’œufs en chocolat offerts aux enfants, mais la publication au Journal Officiel de l’arrêté concernant les frais d’inscription universitaires qui seront appliqués à partir de septembre 2019.

Cet arrêté est l’application concrète du plan « Bienvenue en France », lancé par le gouvernement en novembre dernier, malgré l’opposition unanime des étudiants, des personnels et des enseignants, et mêmes des organisations syndicales et étudiantes les plus proches du gouvernement.

Des frais en augmentation pour tous les étudiants, et des conditions de paiement rendues plus difficiles.

Cet arrêté institue désormais une augmentation des frais d’inscription pour tous les étudiants, chaque année. En effet, l’article 2 indique que ces frais sont désormais indexés sur l’inflation, c’est à dire sur la hausse des prix. Les étudiants les plus précaires seront évidemment les plus impactés par l’article 7, qui supprime le droit à payer les frais d’inscription en trois fois. Désormais, cette possibilité n’est plus de droit et ce sera chaque établissement qui décidera s’il souhaite ou pas donner la possibilité aux étudiants de payer leurs frais en trois fois.

Les tarifs les plus élevés sont tous maintenus, que ce soit en école de commerce (13000€), d’ingénieur (4000€), à Sciences Politiques (13500€), dans le bachelor de Polytechnique (15000 €) ou encore dans les diplômes d’université (4000€).
Il est à craindre que d’autres mauvaises nouvelles soient à venir, car la cour des comptes préconise une forte augmentation des frais d’inscription afin de compenser les baisses de financement imposées aux universités par le gouvernement.

Des frais multipliés par 16 pour les étudiants internationaux.

Avec la hausse des frais d’inscription universitaires pour les nouveaux étudiantes et étudiants étrangers extra-communautaires (2770 € l’année en Licence et 3770 € l’année en Master), c’est la fin principe d’accès égal à l’université qui est ici proclamé, en instaurant une discrimination entre étudiants sur la base d’un critère de nationalité.

Cette hausse s’appliquera aussi aux anciens élèves des lycées Français de l’étranger.
Les étudiants étrangers non concernés par cette hausse sont ceux correspondant à une des situations suivantes :

  • ceux déjà inscrits dans un établissement public en 2018/2019 : c’est-à-dire ceux qui passent en Licence 2 ou Licence 3 ; ou en Master 1 ou Master 2.
  • ceux inscrits en 2018/2019 dans une formation préparatoire à l’entrée en Licence, Master ou Doctorat (comme une formation en Français Langue Etrangère -FLE) et qui commencent leur cycle d’études en 2019/2020.
  • ceux qui étudient en France dans le cadre d’un partenariat entre universités qui prévoit une exonération des frais d’inscription. C’est le cas des programmes d’échanges Erasmus + notamment.
  • ceux qui étudient en France avec une bourse du gouvernement français (BGF) ou avec une bourse d’exonération attribuée par l’ambassade de France du pays d’origine ou du pays de résidence.
  • ceux qui étudient en France avec une bourse ou une bourse d’exonération attribuée par l’établissement où ils sont accueillis.
  • les bénéficiaires du statut de réfugié ou bénéficiaires de la protection subsidiaire.
  • ceux qui ont le statut de résident en France ou en possession d’une carte de séjour « vie privée et familiale ».

Des exonérations dans les universités Montpelliéraines ?

Comme beaucoup d’autres universités, l’université Paul Valéry Montpellier 3 (UPVM3) et l’Université de Montpellier (UM) ont voté des motions pour demander au gouvernement d’annuler la mesure.
Mais dans le cas où le gouvernement maintient la hausse des frais, les deux universités de Montpellier ont annoncé qu’elles appliqueraient la loi, tout en exonérant le maximum d’étudiants internationaux.

A l’Université de Montpellier (UM), le président Philippe Augé a annoncé que les étudiants étrangers entrants n’auront pas à payer la hausse des frais d’inscription. Une bonne nouvelle, mais qui n’a été suivie d’aucun vote formel des instances et surtout d’aucune explication sur la mise en œuvre de cette volonté. Quelles seront les modalités et les procédures d’exonérations ? L’absence d’annonce concrète laisse planer le doute sur la réalité et le périmètre des exonérations qui seront pratiquées par l’UM.

A l’Université Paul Valéry (UPVM3), le président Patrick Gilli a finalement confirmé, après plusieurs déclarations contradictoires, qu’il y aurait une exonération systématique des étudiants étrangers. Mais derrière l’effet d’annonce, la réalité risque d’être moins rutilante. Cette exonération se fera dans le cadre de la commission d’exonération, dont les capacités d’action sont limitées légalement à une exonération d’un maximum de 10 % des étudiants non-boursiers. Ainsi, au vu des chiffres communiqués par la Commission des relations internationales et des étudiants internationaux (CRI-EI), un effet abject apparaît : une mise en concurrence des étudiants précaires français et des étudiants internationaux afin d’être exonérés. En résumé, soit l’université exonère réellement un maximum d’étudiants étrangers comme annoncé, et du coup cesse d’exonérer les étudiants français précaires non-boursiers, tout en réduisant le nombre d’étudiants étrangers accueillis, soit elle continue a exonérer le même nombre de précaires français et à accueillir le même nombre d’étudiants étrangers, ce qui fera qu’il n’y aura pas d’exonération systématique comme annoncé, mais un tri entre « bons » étudiants internationaux à exonérer et « mauvais » étudiants internationaux à ne pas exonérer. De plus, ce passage en commission d’exonération, sur dossier, laisse craindre l’apparition d’un nouvel outil de sélection à l’entrée de l’université. Ces perspectives sont clairement intolérables car elles accentuent la sélection sociale et la xénophobie institutionnelle.

Des mobilisations qui ont fait (un peu) reculer le gouvernement.

Au niveau national, les mobilisations des étudiants et des associations ont fait reculer la ministre sur plusieurs points. Il a été annoncé que les étudiants déjà présents en France n’auront pas à payer les frais d’inscription, même en cas de changement de cycle.

Ensuite, la mobilisation a obtenu que les doctorants n’auront finalement pas à payer les frais d’inscription. Et dans beaucoup d’universités, les étudiants ont obtenu que les présidences des établissements s’engagent à ne pas appliquer la hausse des frais d’inscription.

A Montpellier, les rassemblements en novembre et décembre puis en mars, organisés par le Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier (SCUM) aux côtés d’autres associations (SOS Racisme Montpellier, Corpo Lettres Epsylone …etc) ont permis d’obtenir que les deux universités de la ville, la communauté d’universités (COMUE-LR), la mairie de Montpellier, la métropole et le conseil régional se prononcent contre la hausse des frais d’inscription.

Mais ces quelques avancées ne sont pas suffisantes. A la sélection sociale généralisée en Master puis en Licence, s’ajoute désormais une sélection par l’argent sur des critères xénophobes.

Nous rappelons que dans un contexte ou le travail est de plus en plus précarisé, l’accès à l’université permet l’acquisition de diplômes ouvrant la voie à des emplois généralement moins précaires. Fermer les portes de l’université revient à maintenir volontairement toute une génération dans une pauvreté organisée. Le Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier (SCUM) continuera à se mobiliser contre l’ensemble des politiques des directions d’universités et du gouvernement qui accentuent la sélection sociale et la précarité.

Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier – SCUM
syndicat.scum@live.fr – www.combatuniversitaire.wordpress.com

Questions-réponses sur la hausse des frais d’inscription pour étudiants étrangers

 Campus-France vient de publier des explications à destination des étudiants extra-européens qui sont concernés par la multiplication des coûts d’entrée à l’université.

Vous n’êtes pas concernés si vous êtes Canadien, Suisse, ou si vous appartenez à l’Espace Economique Européen, et si, selon Campus-France :

– vous étiez déjà inscrits dans un établissement public en 2018/19 : c’est-à-dire si vous passez en Licence 2 ou Licence 3 ; si vous passez en Master 1 ou Master 2 ou si vous débutez ou poursuivez votre doctorat.

– vous étiez inscrit en 2018/19 dans une formation préparatoire à l’entrée en Licence, Master ou Doctorat (comme une formation en Français Langue Etrangère -FLE) et que vous commencez votre cycle d’études en 2019/20.

– vous venez étudier en France dans le cadre d’un partenariat entre universités qui prévoit une exonération des frais d’inscription. C’est le cas des programmes d’échanges Erasmus + notamment.

– vous venez étudier en France avec une bourse du gouvernement français (BGF) ou avec une bourse d’exonération attribuée par l’ambassade de France de votre pays d’origine ou du pays où vous résidez.

– vous venez étudier en France avec une bourse ou une bourse d’exonération attribuée par l’établissement où vous serez accueilli.

– vous avez le statut de réfugié ou que vous êtes bénéficiaires de la protection subsidiaire.

– vous avez le statut de résident en France ou vous êtes en possession d’une carte de séjour « vie privée et familiale ».

https://www.campusfrance.org/fr/frais-inscription-annee-universitaire-2019-2020?fbclid=IwAR0YYZxtn6r2PQ9MDfhQN-tulFEeB78fRFsp2cPEwK2h0NPvBy4O611Xo7o

Le SCUM répond à vos questions pour clarifier tout élément qui ne serait pas encore très net. (facebook, twitter, ou syndicat.scum@live.fr)

En parallèle, le SCUM poursuit la mobilisation pour défendre les droits des étudiants contre ces nouvelles mesures qui, malgré ces exceptions, demeurent iniques, discriminantes et xénophobes.

Ces mesures ne sont que temporaires et font figure d’exception. Or, la précarité n’a pas de frontière, le savoir n’est pas une marchandise, et le capital économique n’est pas un facteur de sélection. Nous appelons à une large solidarité entre étudiants français et étudiants étrangers, exonérés ou non, pour faire reculer définitivement le gouvernement français.

Prochains rendez-vous :

Pour s’organiser et s’informer :