A l’Université Paul-Valéry, 111 étudiantes et étudiants précaires ont obtenu le remboursement de leurs frais d’inscription.

Chaque année, les étudiantes et étudiants de l’université Paul-Valéry Montpellier 3 peuvent demander de se faire rembourser leurs frais d’inscription par la commission d’exonération créée par le Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier (SCUM) en 2017. Cette commission permet, dans le cadre du Code de l’Éducation, de procéder au remboursement des frais d’inscription, sur critères sociaux et dans la limite de 10 % des étudiantes et étudiants non-boursiers. En effet, pour les plus précaires, la somme à débourser pour l’accès en Licence (170 €) et l’accès en Master (243€) représente une forte contrainte budgétaire. Nous rappelons la précarisation accrue de plus en plus d’étudiantes et d’étudiants : d’après l’Observatoire de la Vie Étudiante (OVE), 31 % d’entre-eux ne reçoivent aucune aide de leur famille, et 46 % doivent travailler à côté de leurs études afin de pouvoir se nourrir et se loger. Enfin, 50 % des personnes vivant sous le seuil de pauvreté ont moins de 30 ans, alors qu’elles ne représentent que 35 % de la population française.

Face à cette situation, le SCUM tente d’agir au mieux, par des initiatives d’aides concrètes (ouverture d’un foyer étudiant, distributions alimentaires), et par une campagne menée chaque année pour aider les étudiantes et étudiants à constituer les dossiers d’exonération des frais d’inscription, puis les déposer de façon collective. Cette année encore, l’implication des bénévoles du SCUM a permis d’informer, d’aider à la constitution des dossiers, de traiter l’importante masse de documents justificatifs, d’effectuer le dépôt des dossiers, puis de défendre ces dossiers lors de la commission. Ces efforts se sont retrouvés payants puisque 160 dossiers ont finalement été instruits par la commission d’exonération qui s’est tenue le 31 janvier 2022.

Au total 111 étudiantes et étudiants précaires ont obtenu un remboursement de leurs frais d’inscription pour l’année 2021-2022, soit 69,4 % des demandes. Sur les 49 demandes refusées, 29 concernaient des étudiantes et étudiants étant inscrits en DU (Diplômes d’Université, en dehors du cadre des diplômes nationaux) ou ayant déjà bénéficié d’un remboursement lors du même cycle universitaire. 18 personnes ayant déposé une demande n’étaient pas considérées comme « relevant d’une situation sociale précaire », et deux dossiers étaient incomplets.

Le Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier (SCUM) continuera de s’engager par des initiatives concrètes contre la précarité, ainsi qu’en faveur d’un assouplissement des règles d’exonération des frais d’inscription, afin que davantage d’étudiantes et d’étudiants puissent en bénéficier.

Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier – SCUM
www.combatuniversitaire.wordpress.com – syndicat.scum@live.fr

Les médias en parlent :

2 réflexions sur « A l’Université Paul-Valéry, 111 étudiantes et étudiants précaires ont obtenu le remboursement de leurs frais d’inscription. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.