Frais d’inscription : une avancée sociale pour les plus précaires

Lors du Conseil des Études et de la Vie Universitaire (CÉVU) du 17 janvier 2017, l’Université Paul Valéry – Montpellier 3 a adopté le projet, initié par le Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier – SCUM, de charte régissant le fonctionnement de la commission d’exonération/remboursement des droits d’inscription.

Dans toutes les universités françaises, les étudiants non-boursiers disposent de la possibilité, à hauteur de 10% de leur effectif, de demander un remboursement de leurs frais d’inscription, sur critères sociaux. Auparavant, à l’université Paul Valéry – Montpellier 3, cette commission se réunissait et délibérait dans des conditions opaques, qui n’étaient cadrées par aucun texte réglementaire. Ce flou était notamment utilisé afin d’exclure volontairement les étudiants étrangers de la possibilité de se faire rembourser leurs frais d’inscription. Une pratique de « préférence nationale » que nous dénoncions vigoureusement.

A l’occasion de l’élection du nouveau vice-président du CÉVU de l’université Paul Valéry, Philippe Joron, le SCUM s’est attelé à la rédaction d’un texte réglementaire, conforme à la législation, afin de rendre plus démocratique, moins opaque et moins restrictive cette commission d’exonération des frais d’inscription.

Cette charte, proposée durant l’automne 2016 à la présidence de l’université par les élus SCUM et indépendants, a été soumise au vote du CÉVU de l’université par le vice-président de cette instance le 17 janvier 2017, dans une version légèrement modifiée en ce qui concerne les délais. Nous regrettons que la direction de l’université, et la totalité des élus enseignants, refuse toujours un allongement du délai de dépôt des dossiers. Ce dernier, fixé au 30 novembre, ne prend pas en compte le temps d’adaptation des nouveaux étudiants, en particulier les plus précaires, à la nouvelle vie universitaire. Les élus SCUM et indépendants, soutenus par la CGT et la totalité des élus étudiants, ont demandé sans succès que le délai soit fixé au 30 janvier, afin de permettre à davantage d’étudiants précaires de bénéficier du remboursement de leur inscription.

Ceci dit, nous nous félicitons d’avoir initié cette première avancée sociale que constitue l’adoption d’une telle charte pour les étudiants précaires non-boursiers. Désormais, les étudiants étrangers ne sont plus exclus des exonérations, et davantage d’étudiants précaires pourront en bénéficier. Force combative et de propositions, le Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier continuera à se battre afin d’obtenir d’autres avancées pour les étudiants.

Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier – SCUM
syndicat.scum@live.frhttp://www.combatuniversitaire.wordpress.com

charte-exo
Cliquez sur l’image pour lire la charte régissant le fonctionnement de la commission d’exonération
Publicités

6 réflexions sur “ Frais d’inscription : une avancée sociale pour les plus précaires ”

    1. Bonjour Léna, ce nouveau fonctionnement entrera en vigueur dès la rentrée de septembre 2017. Nous nous félicitons d’avoir initié une telle avancée sociale, mais il faudra continuer à se battre et à se mobiliser pour l’améliorer, et obtenir d’avantage d’avancées 🙂

  1. Sérieux, merci pour ce que vous faites pour les étudiants; ça fait plaiz’ de voir des gens qui se bougent pour leur prochain. encore merci le syndic 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s