Archives du mot-clé Logement étudiant

Punaises de lit dans les Cités U, du positif mais des mesures encore insuffisantes.

Ce vendredi 5 octobre, le SCUM a obtenu un rendez-vous d’urgence avec la direction du CROUS Montpellier – Occitanie, afin d’évoquer l’épidémie de punaises de lit qui touche plusieurs cités universitaires montpelliéraines depuis plus d’un mois.

Cette rencontre a permis de transmettre les revendications portées par les centaines d’étudiants qui ont signé notre pétition en moins de 24h, à savoir :

  • un diagnostic de l’ensemble du parc des logements du CROUS sur Montpellier
  • une demande d’information de tous les résidents sur le risque épidémiologique, sur l’avancée du diagnostic et sur l’avancée de la désinsectisation des cités universitaires touchée.
  • une désinsectisation de l’ensemble des bâtiments touchés, et pas uniquement de quelques chambres (car cela reste sans effet sur l’épidémie).

Une première avancée.

La direction du CROUS a enfin reconnu l’existence d’une forte prolifération de punaises de lit dans 30 logements étudiants. Elle s’engage à informer les étudiants sur l’existence de ce risque sanitaire et sur les habitudes de prévention que les résidents doivent apprendre. Une adresse mail sera créé afin que les résidents touchés signalent les punaises de lit. Ainsi le CROUS pourra procéder à la désinsectisation de la chambre en question, au cas par cas, et pourrait même prendre en charge le nettoyage des draps et vêtements.

Des solutions insuffisantes.

Toutefois, le CROUS refuse de mettre en place un diagnostic global de l’ensemble des cités universitaires montpelliéraines, et refuse aussi toute désinsectisation par bâtiment.

Pire, lors de cette réunion, il nous a été dit que de telles mesures étaient trop onéreuses, et qu’un diagnostic était de toutes façons « impossible » à effectuer, ce qui est faux puisque de nombreuses méthodes existent (protocole de l’ARS *1, chiens renifleurs *2..etc). Nos interlocuteurs ont aussi prétendu qu’une désinsectisation par bâtiment ou étages serait « inutile », alors que justement, l’ensemble des organismes sanitaires et des professionnels du secteur recommandent une désinsectisation par bâtiment *3.

Ce refus et ces prétextes font craindre une recrudescence de l’épidémie de punaises de lit dans les cités universitaires montpelliéraines.

Nous continuons à appeler la direction du CROUS à ne pas prendre à la légère ce problème sanitaire d’ampleur, et nous appelons les étudiants à continuer à se mobiliser afin que le CROUS procède à un véritable diagnostic ainsi qu’à une désinsectisation par bâtiment, seule à même de juguler l’épidémie.

Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier – SCUM
syndicat.scum@live.fr – www.combatuniversitaire.wordpress.com

SIGNEZ LA PÉTITION : https://www.change.org/p/punaises-de-lit-dans-les-cit%C3%A9s-u-de-montpellier-le-crous-doit-agir

 

Dans les médias :

Publicités

Invasion de punaises de lit dans les cités U de Montpellier, le CROUS doit agir !

Face à l’invasion depuis plus d’un mois de punaises de lit dans plusieurs cité universitaires de Montpellier le syndicat local et combatif, le SCUM, lance une pétition demandant à la direction du CROUS d’agir au plus vite face à ce problème sanitaire. Nous vous invitons à signer la pétition ici : https://www.change.org/p/punaises-de-lit-dans-les-cit%C3%A9s-u-de-montpellier-le-crous-doit-agir

Punaises de lit dans les cités U de Montpellier, le CROUS doit agir !

Depuis près d’un mois, plusieurs cités et résidences universitaires de Montpellier sont victimes d’une véritable épidémie de punaises de lit.
La santé des étudiants d’au moins deux cités universitaires, Triolet et Boutonnet, est mise en danger par ce problème sanitaire.
En effet, les punaises de lit sont des ectoparasites, qui se nourrissent du sang de leur hôte. Des chercheurs ont découvert en 2014 que la punaise de lit pourrait être un vecteur compétent de « T. cruzi », laquelle pourrait donc éventuellement transmettre la maladie de Chagas à l’Homme. Selon les chiffres de l’Organisation Mondiale de la Santé, 13 000 personnes meurent de la maladie de Chagas et 300 000 nouveaux cas se déclarent chaque année. A cela s’ajoute la fatigue ressentie par des étudiants passant leurs nuits à repousser les attaques de ces insectes.

Alors que ce n’est pas la première fois que des problèmes de salubrité se posent dans les cités universitaires montpelliéraines, les étudiants ont tenté d’alerter l’administration de leurs cités universitaires sans succès. Il leur a été répondu , malgré l’évidence confirmée par les médecins, qu’ils pouvaient continuer à dormir dans leurs chambres, car ce serait que de « simples piqûres de moustiques ».

Face à ce risque sanitaire, l’heure n’est pas au mépris mais à l’action. Il y a urgence !
Nous demandons à la direction du CROUS de procéder le plus rapidement à la désinfection de l’ensemble des bâtiments des cités universitaires de Montpellier, ainsi que la publication d’informations régulières concernant l’épidémie et l’avancée des opérations de désinfection.

SIGNEZ LA PÉTITION : https://www.change.org/p/punaises-de-lit-dans-les-cit%C3%A9s-u-de-montpellier-le-crous-doit-agir

 

Dans les médias :

Bourses, logement étudiant … fais ta demande maintenant !

Du 15 janvier au 31 mai 2018, tu peux faire ta demande de bourse et de logement étudiant pour l’année 2018-2019.

Ta demande de bourse et de logement étudiant en 3 étapes :

  • Connecte-toi sur  le site http://www.etudiant.gouv.fr/ (ou ICI), identifie-toi sur le site et formule ta demande (bourse, cité U, résidence universitaire …). Tu devra fournir les revenus de tes parents pour l’année 2016, qui sont dans l’avis fiscal 2017.
  • 48h plus tard, tu recevra par e-mail une confirmation. Le Dossier Social Étudiant (DSE) te sera envoyé ensuite par e-mail.
  • Une fois ton Dossier Social Étudiant (DSE) reçu, tu disposera de 8 jours pour le compléter, l’imprimer, le signer et l’envoyer par La Poste à l’adresse indiquée.

Pour toute question, ou demande de suivi personnalisé, contacte ton syndical local et combatif, le SCUM (Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier) :

-> Retrouvez aussi notre récapitulatif des différentes aides sociales disponibles en CLIQUANT ICI.

A propos des aides du CROUS
Nos allocations ne sont pas une aumône mais un besoin pour survivre. Il est absurde de devoir se justifier (voire s’excuser) d’être pauvre. Au contraire, il apparaît vital de ne pas rester isolés, et
de revendiquer ensemble une augmentation des bourses et un élargissement de leur attribution.
Nous avons tous des loyers à payer et des frais indispensables, comme la nourriture. Nous ne pouvons pas économiser et nous permettre d’attendre pour recevoir bourses et allocations et pour cela nous demandons leur versement dès le début de chaque mois, sans retard.

Nous vous invitons à signer massivement notre pétition « Pour le versement des bourses du CROUS à date fixe » : https://www.change.org/p/pour-le-paiement-des-bourses-du-crous-%C3%A0-date-fixe

« Cité universitaire Voie-Domitienne : les étudiants pris au piège »

Ce mercredi 20 décembre, le journal « L’agglorieuse » consacre un article sur la situation des résidents de la Cité Universitaire Voie Domitienne, révélée par le communiqué du SCUM du 27 novembre. Sous prétexte de rénovation des bâtiments, les étudiants sont forcés de choisir entre une augmentation des loyers ou un départ « volontaire » de la cité universitaire.

Cliquez sur l’image pour lire l’article

Cité U Voie Domitienne : Payez plus ou dégagez !

En ces temps d’hiver où certains résidents du bâtiment 1 de la cité universitaire Voie Domitienne se réveillent frigorifiés à cause du manque d’isolation, une information n’est encore pas parvenue à leurs oreilles. Chers résidents du bâtiment 1, vous ne le savez pas mais nous oui. À partir de février votre bâtiment sera rénové. Cela n’a pas l’air de préoccuper l’administration qui a dit qu’elle vous préviendrait « bien assez-tôt ».

Voilà comment la rénovation va se dérouler, vous serez invités à partir de février (comme si on ne pouvait pas faire ça pendant les vacances d’été) à quitter votre chambre étudiante et deux choix s’offriront à vous, le premier, vous resterez à Voie Domitienne et payerez un loyer de 244 euros (pour une chambre avec WC et Douche) au lieu des 177 euros initiaux. Le second, vous changerez de cité universitaire et perdrez donc les repères que vous avez gagné au fil des mois.

Ce que le CROUS et la direction de la Voie Domitienne ne semble pas comprendre c’est qu’aucun résident du bâtiment 1 n’y loge par plaisir. Personne n’aime prendre une douche pendant qu’un de ses voisins fait la grosse commission à 2 mètres de vous. Or par le biais de cette rénovation le CROUS va directement attaquer les étudiants précaires. En premier lieu, la rénovation va les inciter à payer plus cher pour leur permettre de rester dans la cité Voie Domitienne. Par la suite, croyez-vous que le bâtiment 1 une fois rénové va proposer le même loyer qu’avant ? Nous vous répondons que c’est peu probable, il y a de forte chance qu’une fois rénové le bâtiment sera composé des « luxueuses chambres avec salle de bain » (le minimum en d’autres termes). Nous sommes donc dans le cas d’une perverse situation où des étudiants, qui n’étaient pas et ne pouvaient pas être au courant de ces rénovations à leur inscription, ont profité d’une chambre (insalubre pour la plupart) à bas coût pendant une période inférieure de leur engagement avec le CROUS.

Certaines questions se posent. Quand la direction de la Voie Domitienne annoncera-t-elle officiellement ce projet ? Est-ce la direction qui ira changer votre contrat d’assurance habitation ?

Résidents du bâtiments 1 ou d’ailleurs, nous vous conseillons de pousser la direction à prendre ses responsabilités au plus vite.

Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier – SCUM

syndicat.scum@live – http://www.combatuniversitaire.wordpress.com

 

Action lors du conseil municipal de Montpellier : Des tentes pour des toits !

Ce jeudi 23 novembre en début de soirée, un village de tentes s’est installe devant l’hôtel de ville de Montpellier à l’occasion de la tenue du conseil municipal.

Aux galères pour trouver un logement décent quand on est étudiant, s’ajoute la baisse des APL (60€/an, soit un mois de repas en restauration universitaire).

Payer un loyer trop cher pour vivre dans un trou à rats : voilà une expérience banale à Montpellier. La ville repose sur une importante population étudiante qui n’a pas d’autres choix que de subir des conditions indignes pour continuer son cursus. Mais nous ne nous laisserons plus faire.
De nombreuses personnes occupent des logements vides pour ne plus payer de loyer et dénoncer la situation sociale. Avant nous, des habitantes de la Tour d’Assas à La Paillade luttent également contre le mal logement. Il faut dire que les cités HLM restent soumises au système clientéliste. Les bailleurs sociaux, notamment ACM, et la mairie sont toujours là pour encaisser les loyers, mais jamais là pour réparer les problèmes.

Quartiers populaires, squats, étudiants et précaires doivent lutter ensemble pour dénoncer cette situation du mal logement banalisée à Montpellier.

Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier – SCUM

syndicat.scum@live – http://www.combatuniversitaire.wordpress.com

Article du journal Midi Libre du 24/11/2017 sur notre action.

Notre action dans les médias :

Dans nos Cités Universitaires, mobilisons-nous pour nos conditions de vie !

Du 13 au 20 novembre se déroulent, en ligne, les élections pour les conseils de résidences des Cités Universitaires montpelliéraines. Le conseil de résidence est une instance de concertation présente dans chacune des résidences universitaires, ou siègent des représentants élus parmi les résidents étudiants et des membres de l’administration du CROUS. Cette instance prend des décisions relatives à la vie de la résidence et participe à l’animation et la vie collective de la Cité U.

Salubrité douteuse, rareté des animations culturelles, tri des déchets, démarches administratives complexes, pénuries d’eau chaude, contrôles inopinés, espaces collectifs inadaptés … La vie dans les cités universitaires n’est pas toujours un long fleuve tranquille !

Afin de défendre efficacement des conditions de vie décentes pour chacun, des étudiantes et étudiants combatifs ont décidé de se présenter au sein des conseils de résidence des cités U Vert-Bois et Voie Domitienne.

Ainsi, nous appelons les résidents de la cité U Voie Domitienne à voter massivement pour la liste « La Voie do’jourd’hui » et les résidents de la cité U Vert-bois pour la liste « Les Résidents de Vert-Bois ».

Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier – SCUM

syndicat.scum@live – http://www.combatuniversitaire.wordpress.com