Archives du mot-clé Faculté de Sport (STAPS)

« Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait » : notre liste Salade tomates oignons continue à progresser à l’Université de Montpellier.

Les 23 et 24 novembre 2021, les étudiantes et étudiants de l’Université de Montpellier (UM) étaient appelés à élire leurs représentants au sein des instances de l’université.

Ce vote, le deuxième en moins d’un an, a été convoqué par le président de l’université Philippe Augé suite à sa décision de transformer l’UM en Établissement Public Expérimental. Cette modification statutaire avait fait l’objet d’une analyse critique par le SCUM, suite à une négociation avec la présidence. Désormais appliqués, les nouveaux statuts offrent un siège au Conseil d’Administration pour la Banque Populaire, et un siège de moins pour les étudiantes et étudiants.

Aux côtés de l’Association des Étudiants en Master et Doctorat de Montpellier, du BDE « la MEEF » (faculté d’éducation) et de l’Association Montpelliéraine des Étudiants en Santé (très engagée en faveur de la gratuité des polycopiés), le SCUM a construit la liste « Salade tomates oignons, pour une fac à la carte ! ». S’appuyant sur une démarche participative, cette liste portait le projet d’une université qui doit enfin s’adapter aux étudiantes et étudiants : refus de la sélection, présentiel/distanciel au choix, épicerie gratuite, « règle du max » pour les examens, gratuité des polycopiés en santé….etc.

Du côté des autres listes, peu de changement, mis à par le retrait de la liste « Solidaires Étudiant-e-s » suite à sa défaite lors des précédentes élections. La liste « Salade tomates oignons, pour une fac à la carte » faisait donc face aux listes, devenues plus agressives, des « Zélus » (regroupant des BDE et corpos proches de la présidence) et de l’UNI (organisme national de droite conservatrice).

C’est dans ce contexte que nous remportons 714 voix à l’échelle de l’Université de Montpellier, nous plaçant encore une fois comme la deuxième force étudiante avec un score en légère augmentation à 16,55 %. Nous conservons ainsi notre élu en Conseil d’Administration (CA) ainsi que celui en CFVU (Commission Formation et Vie Universitaire) dans le secteur Sciences, ou nous passons de 20 % à 25% des voix. Dans le secteur Droit et Économie de la CFVU, nous remportons un nouveau siège face aux autres listes, portant ainsi notre nombre total de sièges de 2 à 3 sur toute l’université.

Ces résultats positifs témoignent du nombre croissant d’étudiantes et d’étudiants soutenant le syndicalisme étudiant combatif sur l’Université de Montpellier. Cependant, la mise en œuvre des projets portés par notre liste, tout comme la défense des intérêts des étudiantes et étudiants, notamment les plus précaires, ne pourra se faire que par l’implication de chacune et chacun et par des mobilisations fortes et déterminées !

Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier – SCUM
http://www.combatuniversitaire.wordpress.com – syndicat.scum@live.fr Lire la suite « Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait » : notre liste Salade tomates oignons continue à progresser à l’Université de Montpellier.

Élections étudiantes les 23 et 24 novembre : je vote Salade tomates oignons, pour une fac à la carte !

Les élections des étudiantes et étudiants de l’Université de Montpellier ont lieu du mardi 23 novembre à 9h au mercredi 24 novembre à 18h, à partir de n’importe quel outil connecté (ordi, tablette, téléphone) en cliquant sur le lien sécurisé :  umontpellier.legavote.fr . Ton identifiant de connexion et ton code te sont envoyés sur ton  adresse e-mail universitaire.

Nous présentons, avec l’Association des Étudiants en Master et Doctorat de Montpellier, la MEEF – BDE Faculté d’Éducation et l’Association Montpelliéraine des Étudiants en Santé la liste Salade Tomates Oignons, pour une fac à la carte ! en Conseil d’Administration et dans tous les secteurs de la CFVU (Commission Formation et Vie Universitaire) : secteurs Droit-économie, Santé, Sciences-Techniques et Faculté d’Éducation.

 
 

En attendant, fais-nous part de tes propositions sur notre plateforme participative :

TELECHARGEZ ICI NOTRE PROGRAMME :

Elections à l’Université de Montpellier : avec sa liste « Salade tomates oignons », le SCUM s’impose comme la deuxième force étudiante

Les 9 et 10 février, les 49 000 étudiantes et étudiants de l’Université de Montpellier (UM) étaient appelés à voter pour l’élection de leurs représentants au sein des conseils centraux.

Le SCUM, aux côtés de la MEEF (BDE Faculté d’éducation), de l’Association des étudiants en Master et Doctorat de Montpellier et de la toute jeune Association montpelliéraine des étudiants en santé, a présenté des listes dans trois scrutins sur 4, soutenues par le collectif « FDE en lutte » : en Commission Formation et Vie Universitaire (CFVU) dans les secteurs Sciences et Santé, et au Conseil d’Administration.

Derrière le nom humoristique « Salade tomates oignons & tes représentants masqués et combatifs », nous avons présenté un programme concret et engagé, pour une université « à la carte » (comme au Kébab). Trois grands axes « scolarité, écologie, précarité » étaient déclinés en une vingtaine de propositions, allant de la mise en place des TD au choix présentiel/distanciel, ou encore le refus de la sélection sociale en Licence et Master*, jusqu’à la mise en place de l’Epicerie Gratuite (que le SCUM a fondé avec l’association écologiste l’Ouvre Tête).

Notons que nous sommes la seule liste à n’avoir fait campagne que pendant les deux jours de l’élection, toutes les autres étant en campagne intensive depuis plusieurs semaines sur les campus comme dans les cités universitaires. En effet, en tant que syndicat de terrain, nous étions prioritairement occupés à mettre en place nos distributions alimentaires hebdomadaires ainsi que des permanences d’accueil auprès des étudiants rentrant en présentiel (initiative relayée par le journal Midi Libre du mardi 09 février).

Malgré notre mini campagne sur deux jours, un nombre réduit de tracts diffusés (500), une tentative d’intimidation de l’UNI et quelques « fake news » sans fondement, notre démarche a été véritablement plébiscitée par les étudiantes et étudiants de l’Université de Montpellier.

664 mercis !

Cliquez pour afficher les résultats

Pour sa première participation à cette élection, et avec 664 voix et près de 15% des suffrages,  « Salade tomates oignons & tes représentants masqués et combatifs » se place directement à la seconde place à l’échelle de l’Université de Montpellier pour le CA et obtient un élu, au détriment de l’organisme national de droite conservatrice UNI, et derrière « les Zélus » (coalition de nombreux BDE), toujours premier mais en forte baisse (-15%). Arrivée dernière, la liste Solidaires Etudiant-e-s, pourtant en campagne intensive depuis plus d’un mois, échoue à entrer au Conseil d’Administration, avec un score en baisse à 9%.

Au niveau de la Commission Formation et Vie Universitaire, nous arrivons deuxièmes partout où nous nous sommes présentés, avec 5,5 % des voix en Santé et STAPS, et près de 20% en Sciences et Techniques, ou nous conservons notre élu.

Ces résultats sont inespérés et largement positifs pour notre démarche syndicale de terrain. Cependant, nous notons avec inquiétude la forte progression de l’UNI en CFVU Droit Economie Gestion. Dans ce secteur de formation, le seul ou nous n’avions pas présenté de liste, l’UNI double son nombre d’élus au détriment des « Zélus » et de Solidaires Etudiant-e-s, tous deux en baisse. Si la présence ici de trois listes aux mots d’ordre similaires concernant la reprise en tout présentiel a pu estomper les lignes de clivages pour une partie de l’électorat, il nous apparait clairement, au vu des résultats dans tous les secteurs de formation, que nos listes « Salade tomates oignons & tes représentants masqués et combatifs » se positionnent clairement comme le meilleur rempart face à l’UNI.

En conclusion, nous espérons que suite à ces élections, les nombreux projets que nous souhaitons mener à bien pourront aboutir, et nous continuerons à nous mobiliser et à être force de proposition afin d’améliorer les conditions de vies et d’études sur nos campus.

Surtout, tout cela ne pourra pas se faire sans les étudiantes et étudiants, et notre capacité à peser, tous ensemble par des mobilisations fortes et déterminées, sur les décisions prises au sein des instances. Soyons combatifs !

Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier – SCUM
http://www.combatuniversitaire.wordpress.com – syndicat.scum@live.fr

* Un refus de la sélection matérialisé notamment par la lutte des étudiants sans affectation en Master lors de l’automne 2020. Suite à cette lutte qui à secoué la direction de l’UM, une vingtaine d’étudiants à finalement été acceptée.

Élections étudiantes les 9 et 10 février : je vote Salade tomates oignons & Tes représentants masqués et combatifs !

Les élections des étudiantes et étudiants de l’Université de Montpellier ont lieu du mardi 09 février à 9h au mercredi 10 février à 18h, à partir de n’importe quel outil connecté (ordi, tablette, téléphone) en cliquant sur le lien sécurisé :  umontpellier.legavote.fr . Ton identifiant de connexion et ton code te sont envoyés sur ton  adresse e-mail universitaire.

Nous présentons, avec l’Association des Etudiants en Master et Doctorat de Montpellier, la MEEF – BDE Faculté d’Education et l’Association Montpelliéraine des Etudiants en Santé trois listes :

  • Salade Tomates Oignons en CFVU (Commission Formation et Vie Universitaire) secteur Sciences, Techniques et Faculté d’Education
  • Tes représentants masqués et combatifs en CFVU (Commission Formation et Vie Universitaire) secteur Santé et STAPS
  • Salade Tomates Oignons & Tes représentants masqués et combatifs au Conseil d’Administration
Retrouve dans quelques jours ici nos listes et nos propositions

En attendant, fais-nous part de tes propositions sur notre plateforme participative :

400 étudiants en STAPS entassés en pleine pandémie : à quoi joue l’Université de Montpellier ?

Examen du lundi 4 janvier 2021 dans le gymnase Veyrassi.

De nombreux étudiants de la faculté de sport (STAPS) de l’Université de Montpellier (UM) ont contacté le Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier (SCUM) afin de dénoncer la mise en danger délibérée que leur impose leur faculté. 

En effet celle-ci a décidé de convoquer plusieurs centaines d’étudiants, au mépris des gestes barrière, dans un lieu fermé et non-aéré, pour plusieurs examens universitaires en janvier. Rien n’obligeait une telle modalité d’examen, puisque les évaluations se font à l’écrit, sur table. Aucune solution n’a été proposée aux étudiants ayant contracté le COVID-19. Ainsi, comme ils n’auront pas de session de remplacement, ils se retrouvent obligés d’assister aux examens et de venir se mélanger à des centaines d’autres étudiants pendant plusieurs heures, dans un espace fermé et non-aéré. 

Les premiers retours de l’examen du lundi 4 janvier sont édifiants, comme en attestent plusieurs photos et vidéos : étudiants collés les uns-aux autres lors de l’attente de leur placement, absence d’aération, tables situées à moins d’un mètre les unes des autres.

Le SCUM intente un recours.

Au vu de de l’urgence et de la gravité de la situation, le SCUM a formé un recours administratif hiérarchique auprès de Philippe Augé, président de l’Université de Montpellier et auprès de Angèle Chopard, directrice de l’UFR STAPS de l’Université de Montpellier. Il s’agit ici d’un précontentieux qui pourra ensuite ouvrir la voie à d’éventuelles poursuites auprès du Tribunal Administratif si la présidence de l’Université de Montpellier persiste à maintenir des examens obligatoires en présentiel dans de telles conditions pour les étudiants en STAPS.

Afin de garantir la santé des étudiants, il est urgent de faire cesser au plus vite cette situation au potentiel hautement dangereux en termes sanitaires. 

Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier – SCUM
http://www.combatuniversitaire.wordpress.com – syndicat.scum@live.fr
Le recours du SCUM relayé par la presse :