Grève des intermittents du spectacle du Printemps des Comédiens à Montpellier.

Lundi 2 juin, les intermittents du spectacle du Printemps des Comédiens à Montpellier ont décidé une grève reconductible chaque jour. C’est le spectre de 2003 qui s’agite avec la menace d’une annulation de tous les festivals qui se profile. Des nombreux travailleurs du spectacle de Montpellier rejoignent ce mouvement de grève.

Cette lutte s’oppose à l’accord Unedic sur l’assurance chômage signé notamment par le Medef, la CFDT mais aussi FO. Ce nouvel accord Unedic ne doit pas permettre de lutter contre la précarité et améliorer les conditions de vie des exploités. Au contraire, son objectif consiste clairement à faire des économies sur le dos des plus pauvres. Les chômeurs devront accepter un emploi à n’importe quelle condition pour pouvoir toucher des allocations. Ils devront alors accepter un travail au rabais, précaire, avec temps partiel et en étant surexploités pour pouvoir survivre. Nos aides sociales à tous vont diminuer.

La grève lancée à Montpellier vise à amplifier la lutte contre un accord qui réduit encore un peu plus les droits des intermittents mais aussi des intérimaires, des chômeurs et des précaires. Partout en France des collectifs multiplient les actions d’occupations, de grèves et de blocages. Des intermittents, des intérimaires, des chômeurs, des travailleurs précaires et des salariés, comme ceux de La Poste, se solidarisent avec ce mouvement de révolte contre les politiques d’austérité et de précarisation de tous les exploités. Ce week-end, les 6 et 7 juin, une coordination nationale des intermittents et précaires se réunit à Montpellier.

La CNT Solidarité Ouvrière de Montpellier, qui comprend des chômeurs et des précaires, soutien activement cette lutte. A Montpellier, nous appelons à élargir le mouvement au-delà du secteur du spectacle par des actions de débrayage dans les entreprises, les CAF, les boîtes d’intérim.
Seul un mouvement large et d’ampleur peut permettre de faire reculer le gouvernement et le patronat.

CNT-SO Montpellier

Publicités

Marre de survivre, nous voulons vivre !

TRACT-CROUS
Téléchargez le tract

 Nous devons calculer chaque dépense et restreindre nos besoins. Nous intériorisons la misère comme un phénomène naturel. Et en plus nous subissons le flicage et l’humiliation des administrations qui gère la misère comme le Crous, la Caf, le Pôle emploi…
L’Etat nous traite comme des « assistés » ou des « fraudeurs ». Mais les allocations qui nous sont versées nous permettent à peine de survivre. Les bourses et les allocations ne sont pas une aumône gracieusement versées par l’Etat. C’est un dû indispensable à notre survie.
 
Nous devons sortir de l’isolement et de la séparation imposés par la société capitaliste. Nos problèmes personnels ne sont pas liés à des erreurs individuelles mais à une précarité organisée par l’Etat et les patrons. Nous ne sommes ni coupables, ni responsables.
 
Au sein du Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier, nous luttons :

  • Contre le flicage et l’humiliation par les administrations (Crous, Caf,…). Nos allocations ne sont pas une aumône mais un besoin pour survivre. Nous ne devons pas rendre de comptes à l’Etat pour justifier notre misère ou notre volonté d’intégration (réussir ses études et trouver un travail).
  • Contre le remboursement du trop perçu et des indus. Nous n’avons pas à payer les erreurs des administrations. Nous n’avons pas à payer leur gestion de la crise économique. Nous n’avons pas à nous conformer au modèle du petit étudiant docile ou du citoyen soumis.
  • Pour le versement immédiat des allocations. Nous avons des loyers à payer et des frais indispensables, comme la nourriture. Nous ne pouvons pas économiser et nous permettre d’attendre pour recevoir bourses et allocations.
  • Pour l’action collective comme seul moyen pour résoudre nos problèmes individuels. Nous proposons un espace de rencontre et de discussion pour agir collectivement.

Pour nous rencontrer, pour poser une question ou résoudre un problème :
E-Mail : syndicat.scum@live.fr
Page Facebook : https://www.facebook.com/CombatUniversitaireMontpellier

Montpellier : Défi relevé à l’Université Paul-Valéry !

Article du site web confédéral de la CNT – Solidarité Ouvrière, revenant sur les résultats du SCUM aux dernières élections universitaires à l’Université Montpellier 3.

Le Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier (SCUM), nouvellement adhérent de la Fédération Éducation Recherche de la CNT-Solidarité Ouvrière, connaît déjà ses premiers succès en terme d’implantation !

En effet, ce syndicat composé d’étudiants et de précaires a présenté, après seulement deux mois d’existence, une liste lors des élections au sein du Conseil des Études et de la Vie Universitaire (CEVU) de l’Université Paul-Valéry en affirmant clairement son refus de cogérer la fac et privilégiant la lutte. Dans un contexte difficile (présence massive de corpos « apolitiques », provocations de militants d’extrême-droite membres de l’UNI et du FNJ bénéficiant des bonnes faveurs de la présidence, et quadrillage policier des abords de la fac), le SCUM est parvenu, avec un résultat de près de 5%, à obtenir un élu au sein de ce conseil central.
Cette élection permettra au SCUM d’obtenir des moyens matériels supplémentaires à son développement et ainsi de devenir un syndicat représentatif sur l’université.
Gageons que ce succès en appelle d’autres !

 syndicat.scum@live.fr
www.combatuniversitaire.wordpress.com

Table thé/café mardi 15 avril

Le Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier vous propose, mardi 15 avril de 13h30 à 17h00, du café et du thé à prix libre devant l’amphi A de l’Université Paul-Valéry.

Les « tables thé/café » du SCUM, moments de convivialité et de proximité, sont aussi un espace de renseignements et d’aides concernant les demandes de bourses ou de logement étudiant.

Projection du film « Identités Remarquables » en présence de la réalisatrice vendredi 18 avril

Dans le cadre du 6ème festival de lutte contre les discriminations, qui se déroule du 7 au 18 avril 2014 à l’Université Paul Valéry – Montpellier 3, le Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier (SCUM), avec le soutien de l’Asso Lettres, organise une projection-débat en présence d’Emmanuelle Vilain, réalisatrice du documentaire « Identités Remarquables », sur le thème du genre, de la sexualité, du féminisme d’État et du patriarcat.

Identités remarquables est né d’un accident de parcours et des rencontres qui l’ont suivi. Travaillées au corps par l’apparence et les risques de la féminité, nous avons choisi d’aborder la question du genre dans son aspect strictement politique, par le biais d’un entretien avec Cornelia Schneider, militante trans-I des droits humains. Perméabilité des frontières entre les rôles masculin et féminin, transsexualité tolérée et parité institutionnalisée, le documentaire interroge les formes prises par les luttes contre un patriarcat si bien digéré qu’il n’a rien perdu de ses capacités de nuisance.

IDENTITES

Page facebook de l’évènement : https://www.facebook.com/events/453684788098537/

La page web du Festival de lutte contre les discriminations : http://www.univ-montp3.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=48:llituniversit&catid=27&Itemid=182