Archives pour la catégorie Luttes

Les mobilisations universitaires et interprofessionnelles
(Retrouvez ici les mobilisations contre la sélection)

Assemblée générale contre la « Loi Travail » et permanence syndicale mardi 15 mars

Contre la « Loi Travail » projetée par le gouvernement, et qui détricote le droit du travail au détriment des salariés, une Assemblée Générale se tiendra mardi 15 mars à 10h dans l’Amphithéâtre A de l’Université Paul Valéry – Montpellier 3.

Si vous rencontrez des problèmes de bourses, de scolarité, ou de logement étudiant, le Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier (SCUM) tiendra une permanence syndicale mardi 15 mars de 13h30 à 17h devant la Bibliothèque Universitaire de l’Université Paul Valéry – Montpellier 3.

Nous pourrons vous aider dans la constitution de votre Dossier Social Étudiant (DSE), afin d’établir votre demande de bourse et de logement pour l’année 2016-2017.

Vous pourrez aussi vous inscrire aux séances de tennis gratuites du People’s Tennis Club Montpellier

L’évènement facebook : http://www.facebook.com/events/976509689090783/

Publicités

Frais d’inscription à l’Université Paul Valéry – Montpellier 3 : une première victoire.

Depuis le mois d’octobre 2015, le Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier – SCUM soutenait une étudiante précaire victime d’une arnaque aux frais d’inscription pratiquée par l’Université Paul Valéry – Montpellier 3. Nous demandions le remboursement intégral des 261,10€ de frais d’inscriptions payés par cette étudiante en situation de reprise d’études pour la formation non reconnue par Pôle Emploi dans laquelle elle s’était inscrite suite à une mauvaise orientation de la part de l’université.

12687987_929511410468698_2799109337783261956_n-fe1d7Les demandes de rendez-vous pour un règlement à l’amiable de cette situation étant toujours restées sans réponse de la part de la direction de l’université, une procédure judiciaire avait été entamée, et un rassemblement de soutien s’est tenu le 1er février devant le bâtiment administratif de l’Université Paul Valéry – Montpellier 3. Suite à cette action, le Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier (SCUM) était parvenu à obtenir un rendez-vous avec la vice-présidente de l’université. Au cours de ce rendez-vous, il avait été obtenu le réexamen complet du dossier de l’étudiante précaire, ce qui a débouché, il y a quelques jours, au remboursement des 261,10 € versés par l’étudiante précaire.

Suite à plusieurs mois de mobilisation et de rapport de force face à la direction de l’Université, nous nous félicitons d’avoir enfin obtenu le remboursement intégral des frais d’inscription de l’étudiante précaire.

Toutefois, cette victoire ne nous fait pas oublier la situation des nombreux étudiants qui se sont vus, au terme d’une procédure administrative complexe, opaque et arbitraire, refuser leur demande d’exonération des frais d’inscription cette année.

Ainsi, nous continuons à exiger une révision de toutes les demandes de remboursement de frais d’inscription qui ont été rejetées cette année.

Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier – SCUM
membre de la CNT – Solidarité Ouvrière

syndicat.scum@live.fr – http://www.combatuniversitaire.wordpress.com

 

Journée de mobilisation pour le retrait de la « Loi travail – El Khomri », mercredi 9 mars

Le projet de loi sera présenté au Conseil des ministres ce mercredi 9 mars.

Ce devrait être une première occasion d’exprimer dans la rue une opposition massive et résolue.

La CNT Solidarité ouvrière appelle à cette journée nationale d’initiatives et d’actions du mercredi 9 Mars et à la poursuite de la mobilisation au-delà, notamment à travers des journées de mobilisation intersyndicales.

A Montpellier, la Confédération Nationale des Travailleurs – Solidarité Ouvrière (CNT-SO) et le Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier (SCUM) appellent à participer, ce mercredi 9 mars, à la manifestation intersyndicale qui partira de la gare SNCF à 11h, en direction de la Préfecture, puis de la manifestation qui partira de la Préfecture à 12h.

Une étudiante en lutte contre la fac de Lettres de Montpellier

Émission de Radio Campus « Parlons Vrai » (à la fin), et article du site d’actualités sociales « Montpellier Luttes Infos » revenant sur notre mobilisation contre l’arnaque aux frais d’inscriptions.

Lire la suite Une étudiante en lutte contre la fac de Lettres de Montpellier

Stop à l’arnaque aux frais d’inscription ! Rassemblement lundi 1er février

rassemblement-fraisinscriptionsRassemblement lundi 1er février à 10h, devant l’entrée du bâtiment administratif « Les Guilhems », de l’Université Paul Valéry – Montpellier 3.

Communiqué détaillé sur la situation :

Une escroquerie à l’inscription payante à l’Université Paul-Valéry – Montpellier 3 ?

En septembre 2015, une précaire en situation de reprise d’études s’est inscrite à l’Université Paul-Valéry – Montpellier 3 sur demande de Pôle Emploi. Elle s’est donc inscrite auprès de l’Université en « Formation initiale », pour laquelle elle a du payer 261,10 € de frais d’inscription. Plusieurs semaines après, elle apprend par le service administratif de l’université qu’en réalité cette formation payante n’est pas reconnue par Pôle Emploi, le seul cursus reconnu étant la « Formation continue », dont le coût s’élève à 1000 €. Ne pouvant pas se permettre de débourser une telle somme, cette demandeuse d’emploi a donc demandé, légitimement, que l’Université lui rembourse les frais d’inscription qu’elle a payé suite à l’erreur d’orientation de la part de l’université.

Or, l’Université Paul Valéry a signifié fin décembre un refus net de rembourser l’argent versé.

Le Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier – SCUM dénonce l’escroquerie financière à laquelle s’est ainsi livrée l’Université Paul Valéry – Montpellier 3 sur une personne précaire.

Nous demandons que la direction de l’Université procède au remboursement complet des 261,10 € versés pour cette formation bidon, ainsi qu’une révision de toutes les demandes de remboursement de frais d’inscription qui ont été rejetées cette année.

Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier – SCUM
syndicat.scum@live.fr – www.combatuniversitaire.wordpress.com

Sélection à l’inscription à l’université : « Les étudiants paient les pots cassés »

Midilibre-12nov2015-1 (3)Dans son édition du jeudi 12 novembre, le journal Midi Libre a réalisé un dossier sur la sélection à l’inscription pratiquée par les universités à Montpellier.  Interviewé par ce journal, le Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier (SCUM) a tenu a rappeler la responsabilité directe de la direction de l’Université Paul-Valéry – Montpellier 3 dans cette situation.

Midilibre-12nov2015-1 (2) Midilibre-12nov2015-1 (1)    

Procès contre l’Université Paul-Valéry – Montpellier 3 : la décision du juge reportée suite aux mensonges du vice-président de la fac

Le procès oppose un étudiant sans fac à la direction de l’Université Paul Valéry – Montpellier 3. Jordan ne peut pas s’inscrire en première année de sociologie malgré l’obtention de son baccalauréat.

L’audience du mercredi 21 octobre ne concernait pas le fond du dossier, à savoir l’illégalité du refus d’inscription, mais l’urgence, ou non, d’annuler ce refus d’inscription en attendant le jugement définitif, qui n’interviendra que d’ici 11 à 12 mois.

648x415_vice-president-universite-sortie-tribunal-mercredi
Yann Bisiou, justifiant ses mensonges à la sortie de l’audience.

Yann Bisiou, vice-président de l’université et membre du Snesup, a défendu son institution par toutes les manipulations possibles. Il a glissé un mensonge éhonté : Jordan bénéficierait des aides sociales du CROUS, ce qui impliquerait qu’il n’y aurait rien d’urgent à l’inscrire dans l’Université Paul-Valéry – Montpellier 3.

Ce mensonge proféré devant le tribunal ne tient évidemment pas la route, puisque l’inscription à la fac est une condition nécessaire à l’obtention d’une bourse.

Toutefois, c’est sur ce prétexte fallacieux que le Tribunal Administratif à jugé qu’il n’y avait pas d’urgence à inscrire Jordan à la fac, et donc que le caractère illégal du refus d’inscription ne sera jugé que dans un an.

Les mensonges du vice-président de l’Université Paul-Valéry – Montpellier 3 empêchent ainsi un jeune d’accéder à l’université, et d’accéder aux revenus auxquels il a droit, ce qui le maintiendra dans une situation des plus précaires jusqu’au jugement de l’affaire, qui n’interviendra pas avant un an.

Le Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier – SCUM, membre de la CNT-Solidarité Ouvrière, réaffirme son soutien à Jordan et à tous les sans-fac, et réaffirme son opposition sans concession à la direction de l’Université Paul-Valéry, qui, outre une gestion désastreuse, s’adonne désormais aux mensonges les plus abjects.

Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier – SCUM
syndicat.scum@live.fr – www.combatuniversitaire.wordpress.com