Archives pour la catégorie Agenda

Retrouvez ici les dates des prochains évènements, mobilisations et permanences du SCUM.

Projection « Mé 67, un massacre colonial » mardi 30 mai

Ce mois de mai 2017, nous commémorons les 50ans du massacre colonial de mai 1967 en Guadeloupe.

MARDI 30 MAI, UNIVERSITE PAUL-VALERY – MONTPELLIER 3

– 16h30, grande pelouse : animation musicale, par CALYPSUD STEELBANDS
– 18h, salle Charles Camproux (Maison des Etudiants), Projection-débat du film-documentaire « Sonjé… Mé 67 » , de Danik Ibrahim Zandwonis, directeur de publication du média « CaraibCreoleNews ».

Toutes les informations sur l’évènement facebook : https://www.facebook.com/events/1900524426859885/

Soirée organisée par le SCALP – No Pasaran 3, et soutenue par le Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier – SCUM.

Publicités

SCUMréunion & SCUMapéro jeudi 11 mai

La fin de l’année universitaire approche, mais il est toujours temps de venir rencontrer le Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier – SCUM !

Jeudi 11 mai, à 18h, sur la pelouse devant la Maison des Étudiants de l’Université Paul Valéry, #SCUMréunion ouverte aux adhérents et aux sympathisants, puis direction à 19h vers le centre-ville pour un #SCUMapéro (ramenez à boire !).

Rejoignez l’évènement sur facebook : https://www.facebook.com/events/1338131656234087/

(en cas d’intempéries, la réunion aura lieue au local du SCUM, situé dans la maison des étudiants)

« Dada, révoltés & compagnie » pour les élections à l’UFR 5 de l’université Paul Valéry

Le programme de la liste « Dada, révoltés et compagnie soutenus par le SCUM »

Vendredi 28 avril 2017 se dérouleront les élections au conseil de l’UFR 5 (psychologie, ethnologie, sociologie et sciences sanitaires et sociales) de l’Université Paul Valéry . Votez pour la liste « Dada, révoltés & compagnie soutenus par le SCUM » !

Le vote se déroulera vendredi 28 avril de 9h à 16h en salle B200 à l’Université Paul Valéry, et dans le hall du centre Du Guesclin à l’antenne de Béziers. Pour voter, ta carte étudiante est indispensable. Si tu souhaites soutenir notre liste mais que tu ne peux te rendre à la fac le jour du vote, contacte-nous pour établir une procuration : syndicat.scum@live.fr

Apporte ton soutien à notre liste sur Facebook : https://www.facebook.com/events/1860602610869387/

Calendrier universitaire et sélection en Master 2 votés en CÉVU : le président de l’université Paul Valéry méprise encore une fois les étudiants.

Ce mardi 18 avril se tenait le Conseil des Études et de la Vie Universitaire (CÉVU). Deux principaux points étaient à l’ordre du jour : le projet de calendrier universitaire pour l’année 2017-2018 et les critères et quotas de sélection à l’entrée de plusieurs Masters 2.

Le calendrier universitaire imposé par la direction de l’université Paul Valéry pour l’année 2017-2018

Le calendrier proposé par la présidence de l’université déplace la seconde évaluation du premier semestre à la fin du second semestre, entre le 30 avril et le 18 mai, suivie de la première évaluation du second semestre, puis jusqu’au 8 juin de la seconde évaluation du second semestre. Toutes les secondes évaluations se tiendront ainsi en fin d’année universitaire, durant un mois complet. Cette modification du calendrier universitaire a un impact fortement négatif sur l’organisation des révisions, sur l’orientation et sur la garantie du tiers-temps pour les étudiants handicapés. Depuis le mois de mars, le Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier (SCUM) se mobilise afin de faire modifier ce projet de calendrier. Notre pétition demandant le maintien de la seconde évaluation du premier semestre en février a récolté près de 1200 signatures d’étudiants, et les élus SCUM et indépendants ont multiplié les rendez-vous avec les élus enseignants et personnels du CÉVU, afin de réaliser un nouveau projet de calendrier. Le président de l’université, Patrick Gilli a refusé de soumettre ce projet de calendrier au vote malgré notre demande, et n’a proposé au vote que sa version. Il s’agit là d’un mépris flagrant vis à vis des élus étudiants qui ont travaillé durant près d’un mois dans un esprit constructif sur une nouvelle version du calendrier, en associant à leur réflexion les élus enseignants et personnels. Malgré le soutien des autres élus étudiants, et pour la première fois, de plusieurs élus enseignants à la version du calendrier réalisée par les élus SCUM et indépendants, le calendrier proposé par le président a été adopté par le CÉVU pour l’année 2017-2018.

L’autre point important de ce CÉVU du 18 avril portait sur les critères et quotas de sélection en Master 2. Les élus SCUM et indépendants ont été stupéfaits de constater que la direction de l’université persiste, malgré ses promesses antérieures, à maintenir une sélection entre le Master 1 et le Master 2 dans de nombreuses filières, dont la totalité des masters de psychologie et plusieurs masters professionnels (comme le DAPCE et le master Métiers de la production, par exemple). Là aussi, sans davantage écouter les arguments des élus étudiants, le président de l’université a fait passer la mise en place de la sélection dans ces Masters 2 au pas de charge.

Le Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier (SCUM) constate, une fois de plus, que la présidence de l’université Paul Valéry – Montpellier 3 s’illustre par son refus du dialogue et son mépris des étudiants. Il s’agit ici d’une nouvelle confirmation que seule l’instauration d’un véritable rapport de force face à la direction sera à même de garantir les intérêts des étudiants. Pour cela, nous appelons à participer à l’Assemblée Générale décidée par le Comité de Grève, mardi 25 avril à 10h sur le parvis des amphithéâtres ABC.

Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier – SCUM
syndicat.scum@live – http://www.combatuniversitaire.wordpress.com

Sélection en Master 2 : la double peine pour les étudiants en psychologie de Paul Valéry

Pour la rentrée de septembre 2017, la direction de l’université Paul Valéry – Montpellier 3 a décidé de mettre en place une sélection drastique dès l’entrée du Master 1 dans la totalité de ses formations, sous prétexte de supprimer intégralement la sélection entre le Master 1 et le Master 2.

Or, la direction de l’université va proposer le 18 avril, à l’occasion Conseil des Études et de la Vie Universitaire (CÉVU), de maintenir et renforcer la sélection dans l’intégralité des Masters 2 de psychologie. Alors que les étudiants en psychologie sont les plus impactés par une sélection en première année qui exclura plus des trois quarts d’entre-eux du cursus de leur choix, les voilà désormais soumis à une double-peine avec la mise en place d’une sélection similaire entre le M1 et le M2.

Le Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier (SCUM), engagé contre la sélection, dénonce encore une fois le double langage de la direction de l’université Paul Valéry. Après avoir fait miroiter la fin de la sélection entre le M1 et le M2, l’équipe de direction menée par Patrick Gilli, profite de la possibilité de mettre en place une année transitoire pour ajouter à la sélection en M1 une sélection supplémentaire à l’entrée du M2.

Ainsi, les étudiants en M1 psychologie ne sont pas assurés d’entrer en Master 2 en septembre 2017, et se retrouvent mis en concurrence avec les étudiants venus d’autres universités.

Cette hypocrisie met à nu la volonté élitiste de l’université Paul Valéry, dont les étudiants, notamment en psychologie, paient encore une fois les pots cassés.

Face aux mensonges, à la programmation de l’échec et à la sélection sociale organisée par la direction, nous appelons à s’organiser et à se mobiliser à l’occasion de l’Assemblée Générale qui se tiendra mardi 18 avril  sur le parvis des Amphithéâtres ABC de l’Université Paul Valéry.

Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier – SCUM
syndicat.scum@live – http://www.combatuniversitaire.wordpress.com

Sélection à l’université Paul Valéry : ensemble, faisons plier la direction !

Depuis plusieurs mois, la mobilisation continue contre la sélection à l’entrée du Master, décidée par la direction de plusieurs université, dont Paul Valéry – Montpellier 3. Partout en France, des étudiants se mobilisent contre la sélection. A Toulouse, la direction de l’université a reculé face à la détermination des étudiants, et la sélection ne sera pas mise en place cette année.

A Montpellier, jeudi 30 mars, une poignée d’irréductibles étudiants contre la sélection s’est retrouvée, dès 7h du matin, nez à nez avec un important dispositif de sécurité et du président de l’université. En cause, le vote, la semaine dernière, par une Assemblée Générale d’étudiants, de la mise en place d’un blocage de l’université. Afin d’éviter un affrontement entre étudiants et personnels précaires, le blocage s’est mué en barrage filtrant. Il est assez révélateur qu’une fois de plus, Patrick Gilli, le président de l’université, se soit cru autorisé à transformer les agents « sécurité incendie » en milice personnelle. C’est sous leurs yeux que s’est déroulé une Assemblée Générale étudiante. Il a été décidé de former un comité de grève afin de préparer la suite de la mobilisation et se donner les moyens d’établir un véritable rapport de force contre la direction. Une table d’information sera mise en place tous les midi devant la Bibliothèque Universitaire, et la date de la prochaine Assemblée Générale est fixée pour mardi 4 avril à 10h sur le parvis des amphithéâtres ABC.

Alors que toutes les motions et demandes de négociation ont échoué, la possibilité demeure de faire reculer la mise en place de la sélection. Pour cela, il est indispensable d’accentuer la pression contre la présidence de l’université. Ensemble, tout devient possible !

Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier – SCUM
syndicat.scum@live.frhttp://www.combatuniversitaire.wordpress.com