« Non à la sélection et à la hausse des frais d’inscription » : une première mobilisation étudiante qui en appelle d’autres

Reportage de France 3 Occitanie du 03/02/2022 sur notre mobilisation.

Ce jeudi 03 février, à l’occasion de la mobilisation nationale étudiante contre la sélection sociale et la hausse des frais d’inscription, le bâtiment de la présidence de l’Université Paul-Valéry Montpellier 3 a été intégralement bloqué. Il s’agissait ici de pointer et dénoncer la sélection sociale mise en œuvre par l’université à l’entrée de la Licence avec Parcoursup, et à l’entrée en Master avec le dispositif « e-candidat ».

Chaque année, des milliers d’étudiantes et d’étudiants se voient privés d’accès aux études de leur choix par des universités et des enseignants obsédés par leur idéologie élitiste et managériale.

Ensuite, à l’appel du Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier (SCUM) une manifestation étudiante s’est élancée à travers la ville (Faculté d’éducation, Rectorat et Comédie) dans une ambiance joyeuse et revendicative. Plus tard, les étudiantes et étudiants sont allés soutenir le blocage du lycée Jules Guesde, organisé dans le cadre de cette journée de mobilisation. Lors de la prochaine coordination nationale des étudiantes et étudiants en lutte, ou le SCUM représentera les étudiants montpelliérains, de nouvelles dates de mobilisations seront décidées.

La mobilisation relayée par les médias locaux :

Une réflexion sur « « Non à la sélection et à la hausse des frais d’inscription » : une première mobilisation étudiante qui en appelle d’autres »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.