Mardi 05 octobre, les étudiantes et étudiants dans la rue !

A l’occasion de la mobilisation interprofessionnelle du mardi 05 octobre à 10h30 au tramway Saint-Denis (Ligne 3), le Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier (SCUM) appelle les étudiantes et étudiants à descendre dans la rue afin de défendre leur droit à un avenir.

Manifestation nationale inter-professionnelle.
Mardi 05 octobre, les étudiantes et étudiants dans la rue !

Au quotidien, la précarité s’accroît de plus en plus. Une étude du Secours Populaire révèle qu’un Français sur quatre déclare restreindre les quantités dans son assiette, et 1 sur 7 sauter des repas.
Pour les étudiantes et étudiants, dont plus de 31 % vivent sous le seuil de pauvreté, la situation devient de plus en plus alarmante à tous les niveaux.
Après les baisses successives des aides au logement (APL), les pertes d’empois étudiants liés au COVID-19, nous subissons désormais la suppression du repas à 1€ pour toutes et tous.

Entre janvier et juin 2021, le SCUM a distribué plus de 6000 colis alimentaires pour les étudiantes et étudiants précaires. Mais ce n’est qu’une goutte d’eau dans un océan de misère : la même année, il y a eu une augmentation de 227 % des demandes d’exonération des frais d’inscription à l’université Paul Valéry.
A cela s’ajoute un accroissement de la sélection sociale au sein de l’université : des milliers d’étudiantes et d’étudiants titulaires d’une Licence se trouvent éjectés de l’enseignement supérieur, victimes de logiques élitistes appliquées par les universités et certains enseignants. L’immense majorité d’entre elles et eux étaient déjà dans une situation précaire, et se trouve désormais privée d’accès aux études, de bourses et aussi de logement étudiant. Beaucoup se retrouvent aussi privés de Visa étudiant, risquant ainsi l’expulsion du pays.

Cette précarité, qui est le quotidien de milliers d’étudiantes et d’étudiants, risque désormais de s’étendre à l’ensemble de nos vies.

Deux nouvelles réformes relancées par le gouvernement vont plonger des parties entières de la population dans la misère. La réforme de l’assurance chômage va faire baisser les allocations de 1,15 million de personnes, en moyenne de 17 %, et jusqu’à 40 % pour les 400 000 les plus précaires. Cela va toucher en priorité celles-et ceux qui ont eu des contrats courts, dont beaucoup d’étudiantes et d’étudiants, et de nouveaux diplômés. La réforme des retraites nécessitera pour certains de travailler jusqu’à 74ans pour bénéficier d’une pension complète. Le nouveau système de retraites sera manipulable par les gouvernements, avec un point à taux variable pouvant être détaché du cours de l’euro (une retraite à 1000 euros pourra valoir seulement 800 au moment de la conversion du point : cours du point choisi par les gouvernements). Ce système pénalisera de façon spécifique les femmes en les discriminant en cas de congés maternité (calcul de points).

Pour dire non à une vie de précarité et de travail interminable, et pour défendre notre doit à un avenir !

Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier – SCUM
http://www.combatuniversitaire.wordpress.com – syndicat.scum@live.fr


Retrouvez ici un extrait de l’émission « Dimanche en politique » du 26 septembre 2021 sur France 3, avec l’interview du SCUM concernant la précarité étudiante et les adaptations pédagogiques nécessaires à l’université.

L’émission complète ici : https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/emissions/dimanche-en-politique-languedoc-roussillon?fbclid=IwAR15GzEbE0NWOfO2jJk2FK-YI74iZIM2PMXiDXeQFw84tn1K5TWd68B4nDM 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.