Blocage de l’Université Paul Valéry : entre fake news et répression, le SCUM attaque Patrick Gilli en justice.

Suite à une nouvelle répression de la présidence de l’université Paul Valéry à l’encontre du Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier (SCUM), une plainte à été déposée pour diffamation publique à l’encontre de Patrick Gilli, président de l’Université Paul Valéry Montpellier 3.

Diffusion de fake-news : Patrick Gilli se prend-il pour Donald Trump ?

Ce lundi 02 mars 2020, était prévu, dans un contexte de mobilisation étudiante de l’Université Paul Valéry Montpellier 3, un blocage de l’université, voté en Assemblée Générale le lundi 24 février 2020. Ce blocage, voté par environ 130 étudiant.e.s, a été directement imputé au SCUM, le diffamant puisqu’il n’en est pas le dirigeant. La présidence de l’université a envoyé un e-mail aujourd’hui, accusant le SCUM de dégradations.

Le mail diffamatoire envoyé aux 21000 étudiants de l’université Paul Valéry par Patrick Gilli

Ceci est d’autant plus grave car, à travers ce mail, la présidence porte atteinte à l’image du SCUM, trois semaines avant les élections étudiantes au Conseil d’administration de l’université. Une grossière tentative de manipuler le scrutin, voulant ainsi empêcher le seul syndicat étudiant d’opposition à la politique de la présidence de l’Université de faire un score empêchant la réélection de Patrick Gilli. Cela étant, la présidence encourage les étudiant.e.s contre le blocage à venir s’opposer « pacifiquement mais fermement », tout en étant conscient de la répression déjà violente subit par les étudiant.e.s mobilisé.e.s le 05 décembre 2019 (un groupe d’une dizaine de néo-nazis cagoulés sont venus attaquer le groupe d’étudiant.e.s devant l’université) mais aussi de la violence de certains étudiant.e.s anti-blocage contre ceux qui sont mobilisé.e.s.

Après l’appel inutile et capricieux fait à la brigade anti criminalité la semaine dernière pour réprimer un groupe d’étudiant.e.s venu.e.s bloquer la présidence de l’Université pour les Portes Ouvertes le mercredi 26 février, sous prétexte qu’il s’agissait du SCUM, voici que, de nouveau apeurée par le débordement, la présidence de l’université a envoyé un mail aujourd’hui pointant une fois encore le SCUM.

Nous sommes honorés de hanter autant Patrick Gilli et ses administratifs. Mais ce mail mensonger porte atteinte à notre syndicat, trois semaines avant les élections… Il s’agit là d’un acharnement injustifié envers le SCUM, surtout aujourd’hui où il s’agit d’une décision d’AG voté par un ensemble d’étudiant.e.s, AG non dirigée par le SCUM et dont le syndicat ne soutient pas le fonctionnement.

Le Tribunal Administratif de Montpellier avait déjà conclu, dans un jugement en date du 15 octobre 2019 que l’Université Paul Valéry s’était rendue coupable d’une « atteinte disproportionnée portée à la liberté d’information et d’expression des usagers de l’université », en expulsant le syndicat étudiant de ses locaux syndicaux un an auparavant.

Tout ceci ne nous fera pas arrêter de lutter car il est urgent d’agir face à la précarité, la sélection et les conditions de plus en plus difficiles pour les étudiant.e.s.

Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier – SCUM
http://www.combatuniversitaire.wordpress.com – syndicat.scum@live.fr

PROCHAINE DATS DE MOBILISATION :

  • Mardi 03 mars à 19h salle D01 de l’université Paul Valéry : Comité d’action, réunion des étudiants en lutte contre la précarité et la réforme des retraites pour organiser des actions concrètes.  (évènement facebook)
  • Jeudi 05 mars à 10h en amphi 1 de l’université Paul Valéry : Assemblée Générale pour reconduire ou non le blocage.

Dans les médias :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.